mushishi chroniques spéciales thumbnail

Mushishi – Chroniques spéciales

  • Titre : Mushishi – Chroniques spéciales
  • Synonyme(s) : Mushi-shi Tokubetsu-hen: Hihamu Kage
  • Titre original : 蟲師 特別篇「日蝕む翳」
  • Format : Spécial
  • Épisodes : 1
  • Diffusion : 04/01/2014
  • Préquelle : Mushishi

Mushishi – Chroniques spéciales est un épisode spécial de 45 minutes environ, faisant suite à l’anime Mushishi adapté du manga éponyme de Yuki Urushibara.

Une éclipse a lieu et cet évènement a une influence importante sur les interactions entre les humains et les mushi. Ginko se retrouve sur les lieux d’un incident impliquant un « dévoreur de jour », qui plonge progressivement un village dans une nuit éternelle. Alors qu’il cherche la racine du mushi pour régler la situation, il croise le chemin d’une fille albinos qui est affligée de tâches noires si elle entre en contact avec la lumière du soleil…

Une lettre d’amour pour les fans de Mushishi

Décors dans mushishi C’est l’impression qui ressort de Mushishi – Chroniques spéciales. L’esprit est complètement respecté et c’est un peu comme si c’était une version longue d’un épisode normal de Mushishi. En contrepartie cela veut dire que l’histoire prend un peu de temps avant de démarrer.

Une fois qu’elle est lancée, on est totalement scotché à l’écran et la conclusion est à la hauteur de ce à quoi on a eu droit jusque là.

Une fois n’est pas coutume, en plus du docteur, d’autres personnages refont une apparition. Je vous laisse la surprise mais c’est en tout cas du fanservice agréable, dans la mesure où ça permet de vraiment situer cet épisode spécial comme une suite de la série principale.

À noter aussi que les nouveaux entrants sont tout aussi bien développés que d’habitude. Cette capacité, qu’a Mushishi à rendre des personnages plus intéressants en 15 minutes que dans une série de 26 épisodes, me mettra toujours autant sur le cul.

 L’ambiance, toujours aussi puissante

mushishi ginko Les musiques, les dialogues, les couleurs, le scénario… tout contribue à l’ambiance dans Mushishi, et la recette est ici parfaitement reproduite.

La majorité du film est par contre dépourvu de couleurs chaudes, éclipse oblige. Je n’ai également pas retrouvé l’aspect inquiétant que l’on pouvait apercevoir dans certains passages de la série originale. Le mushi qui est au centre de l’attention cause des inquiétudes moins viscérales.

Ce sont des problèmes peu importants toutefois, car on a toujours le sentiment de suivre un conte et le problème est approché avec poésie par Ginko, qui donne toujours autant l’impression d’être fasciné par les mushi. Par ailleurs c’est toujours aussi reposant donc vos nerfs vous diront merci avec cette cure de 45 minutes.

Techniquement, rien de nouveau

mushishi descente en forêt C’est un épisode spécial et non pas un OAV ou un film, donc il ne fallait s’attendre à aucune amélioration technique par rapport à la série. Le studio Artland s’est vraiment concentré sur les paysages et la mise en scène, et je l’en remercie.

Sur ce plan ils se sont surpassés et je ne compte plus les décors superbes, où tout est cadré parfaitement pendant que les personnages avancent. J’en ressors encore avec des images plein la tête.

J’ai beaucoup apprécié le chara-design des deux jumelles. Ça m’a plus marqué que la plupart des personnages de la série, d’autant plus que leurs expressions sont bien rendues.

Mushishi – Chroniques spéciales a fait fort. Sorte d’épisode rallongé de la série, il conserve tout ce qui fait la force de l’original. Mes (petits) regrets sont vraiment de l’ordre du chipotage et je suis pressé de voir la suite. Annoncée dans le teaser après le générique, je suis certain qu’elle va me plaire grâce à cette mise en bouche de 45 minutes qui prouve que le studio Artland maîtrise la recette.
Les Les
Respecte parfaitement l’esprit de l’original. L’histoire prend du temps pour démarrer.
Le studio s’est lâché sur les décors. Visuellement plus terne pendant une bonne partie de l’épisode à cause de l’éclipse.
Toujours aussi calme.